12/11/2003

Sanctions dans l'affaire Elf : un pas dans le bon sens


Cette affaire illustre l'évolution des mentalités vers une plus grande responsabilité des dirigeants en France. Si les commentaires patriotiques sur l'affaire Executive Life révèlent que ce sentiment n'est pas encore pleinement acquis, le jugement du jour va tout de même dans le bon sens.

Les trente prévenus devront rembourser les montants détournés aux dépends des actionnaires.

Loïk le Floch Prigent, 60 ans et déjà écroué : 5 ans fermes et une amende de 375 000 euros
André Tarallo, 76 ans et libre (jusqu'4 aujourd'hui) : 4 ans fermes et 2 millions d'euros d'amende.
Alfred Sirven, 76 ans et déjà écroué : 5 ans fermes et un million d'euros d'amende.
Alain Guillon, ex directeur du raffinage, 61 ans : 3 ans fermes et 2 millions d'euros d'amende.
...Fatima Belaïd, ex-épouse de Loïk, 48 ans : 3 ans dont 2 avec sursis et un million d'euros d'amende pour ses millions d'euros acceptés d'Elf en guise de dédommagement.
Maurice Bidermann, 68 ans : 3 ans dont deux avec sursis et un million d'euros d'amende.
Au total, 30 condamnés devront rembourser plusieurs dizaines de millions d'euros détournés ainsi que de conséquentes amendes. La prison est assez largement distribuée à tous, sans durée excessive toutefois.

Loïk, moralement très atteint depuis quelques mois, a déjà annoncé qu'il ne fera pas appel.

15:57 Écrit par Alternative Lib | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

... Et aucun homme politique dans le lot, comme c'est bizarre.
Ah, j'oubliais..."responsables mais pas coupables".
Il faut dire que le sieur Dumas en connaît un rayon, de quoi flinguer qui il veut, quand il veut.

Écrit par : zek1917 | 25/11/2003

Les commentaires sont fermés.