22/06/2004

La droite communiste, nouveau concept


La droite a compris qu'elle devait faire l'audacieux pari de trouver de nouveaux électeurs du coté de LO/LCR. Après tout, les anciens électeurs ne se déplaçant plus pour voter, il faut bien trouver une nouvelle clientèle quelque part.

Phase un : on reprend l'économie en main. Plans de subventions aux entreprises, sauvetage de l'épave Alstom, de toute façon condamnée, au détriment de tous les contribuables, entente administrée sur les prix pour les faire baisser (une nouvelle théorie économique peut naître : faire baisser les prix par l'entente plutôt que par la concurrence !).
Phase deux : on tappe sur les classes moyennes et sur ceux qui produisent le plus de richesse en France en maintenant l'ISF, en augmentant diverses taxes derrière la petite baisse de façade de l'IR. Dernière invention extraordinaire : les acheteurs de voitures devront s'acquitter d'une lourde taxe pouvant atteindre 3.500 euros pour les grosses cylindrées. Mesure absolument incroyable qui marque une accélération dans l'agression et le racket de ceux qui font vivre la France et commencent à s'essouffler.
Phase trois : on met en place un contrôle de l'information. Notamment, la France est la plus virulente dans la politique de contrôle d'internet après la Chine, Cuba et la Corée du Nord, stupéfiant nos divers partenaires occidentaux encore libres.

Quand on sait que l'UMP a rejoint le PPE au Parlement Européen et que ce PPE s'alliera avec les socialistes Européens pour élire un président socialo, on comprend mieux la dérive socialisante de notre majorité parlementaire. Majorité écrasante, certes, mais surtout à coups de bottes sur la gueule !

En 2007, vous devrez classer le PCF, l'UMP et LO/LCR dans le bon ordre à gauche du PS, selon leur degré de soviétisation du pays de leur programme. Mais l'UMP, ele au moins, aura fait ses preuves.

11:18 Écrit par Alternative Lib | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Gaule crypto-communiste
La route est droite mais la pente est forte, nous disait Jean-Pierre
...on ne savait pas qu'il parlait de the road to serfdom

l'horizon est bien sombre
les réformes et le libéralisme sont jetés par-dessus bord par nos politiciens de l'ump comme du ps (qui, pour se "distinguer", en rajoutent dans les accents marxisants, cf dsk "le libéral" et son "nouveau socialisme")
existe-t-il un parti unique avant l'heure?

dans l'immédiat pour l'électorat il n'y a donc pas d'alternance possible

soit on parvient à faire triompher notre conception d'une société de Liberté
soit...on se retrouve en exil?

Écrit par : Alexandra | 23/06/2004

Chirac est une ...... Tout ca c'est la faute de Chirac. Je n'ai plus confiance en lui, qu'il dégage, et je ne voterai pas pour lui au 1er tour s'il se représente.

Écrit par : Adolphos | 25/06/2004

Les commentaires sont fermés.