06/08/2004

Tremblement de terre en Californie


La Californie, l'état le plus peuplé des Etats-Unis avec 35 millions d'habitants, connait de graves problèmes budgétaires de façon chronique. Sur un budget annuel autour de 100 milliards de $, avec une hausse supérieure à 40 % en 5 ans, la moitié va à l'enseignement et un tiers à la santé et à l'aide sociale. Or, les revenus annuels, volatiles en fonction de la conjoncture car issus de l'impôt sur le revenu, n'atteignent que 80 milliards de $. La différence, massive, ne décroit pas. La marge de manoeuvre fiscale est limitée car le niveau d'imposition moyen est déjà très élevé avec une forte progressivité de l'impôt.

Un emprunt record de 15 milliards de $, voté par les Californiens, avait defrayé la chronique en mars de cette année. Un plafonnement des dépenses avait aussi été fixé, mais sans mise en oeuvre immédiate, laissant filer le déficit massif chronique. Cette semaine, Schwarzy sort enfin son projet, élaboré dans la confidence. Ce programme de 1000 propositions dans un volume de 2500 pages doit d'abord être voté au 2/3 des voix par le parlement de l'Etat, actuellement dominé par les Démocrates. Ces derniers hurlant au loup devant les mesures radicales d'Arnold, celui-ci devra peut-être passer en force par un referendum populaire.

Qu'est-ce qui a bien pu choquer l'opposition dans ce plan ? Peut-être la réduction de la taille de l'administration de l'Etat de 12 000 fonctionnaires, la restructuration (et la suppression) des trop nombreuses commissions en tout genre ou, enfin, la privatisation de diverses activités actuellement dans le secteur public.

Les débats s'annoncent houleux...mais l'objectif d'une réduction du budget de 30 milliards de $ sur 2 ans constitue bien une menace pour la culture politique traditionnelle d'une croissance naturelle du poids de l'Etat.

09:30 Écrit par Alternative Lib | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.